Vœux de Vilnius pour 2018 [lt]

JPEGChers amis de l’ambassade de France en Lituanie,

A l’aube de cette nouvelle année franco-lituanienne, je voudrais partager avec vous quelques considérations sur deux « promesses » de rapprochements entre la Lituanie et la France, révélatrices de leurs affinités comme de leur solidarité : le centenaire lituanien et l’arrivée de l’armée française.

Le centenaire de la restauration d’une Lituanie indépendante le 16 février fera de 2018 une année particulière de célébrations, de rencontres politiques et de réflexions historiques.

Pour s’associer à cet anniversaire qui appartient pleinement à la Lituanie, l’ambassade portera et proposera un regard culturel français sur cent années. Ses manifestations s’arrêteront ainsi sur quatre moments, sur quatre facettes, de l’identité lituanienne. Se pourrait-il d’ailleurs que cette pluralité ait concouru de façon décisive à la résistance et à la résilience nécessaires à la préservation de son être, de son âme et de sa singularité, et finalement à sa continuité à travers les discontinuités politiques et les vicissitudes du siècle ? Quoi qu’il en soit, chacun de ces moments nous montrera des artistes lituaniens participant à des mouvements européens de leur temps et y rencontrant la France. Ce seront donc :

JPEG

-  le temps du symbolisme balte avec Ciurlionis, avec une grande exposition à Paris au musée d’Orsay du 10 avril au 15 juillet grâce au musée de Kaunas.

-  le temps de l’école de Paris et du monde des Litvaks avec Rafael Chwoles, avec une exposition de portraits au musée Gaon de Vilnius du 27 février au 20 mai, qui préfigurera la donation française à la Lituanie décidée par ses fils Milij et Alexandre Chwoles.

-  le temps de l’après-guerre sous l’œil d’Antanas Sutkus, avec une exposition voyageuse et forte de photographies inédites, qui ira de la Galerie nationale de Vilnius, du 5 octobre au 18 novembre, à Paris en 2019.

-  le « temps retrouvé » d’une Franco-Lituanie en Europe avec une coproduction de danse contemporaine à Klaipeda avec Alban Richard le 13 juin, qui témoignera du succès de la coopération structurelle nouée avec la mairie, l’université et le grand théâtre.

Les premiers jours de janvier seront marqués par l’arrivée de l’armée française en Lituanie pour y contribuer avec près de trois cents hommes et leurs matériels à la présence avancée renforcée de l’OTAN avec l’Allemagne.
Cet engagement, conforme aux décisions équilibrées de l’Alliance atlantique entre un dialogue avec la Russie et une présence multinationale défensive, dissuasive, transparente et prévisible dans les Etats baltes et en Pologne, témoignera aussi de la solidarité et de la coopération entre la France et la Lituanie.

Tel apparaît l’horizon 2018 franco-lituanien : favorable au développement de coopérations et de rencontres politiques bilatérales, et propice à des échanges sur les choix qui se présentent à l’Union européenne, où s’éprouvent, sans pouvoir attendre un prochain centenaire, des valeurs et des solidarités qui fondent nos sociétés politiques, et un destin qui leur appartienne …

Belle année à tous.

Philippe Jeantaud, ambassadeur de France en Lituanie.

Dernière modification : 12/01/2018

Haut de page