Troisième Congrès des professeurs de français de Lituanie [lt]

La troisième édition du Congrès des professeurs de français de Lituanie s’est tenue le mercredi 26 mars 2014 à l’Hôtel Radisson Astoria de Vilnius. Plus d’une centaine de professeurs, directeurs et responsables municipaux de l’éducation venus de toute la Lituanie ont participé à cette réunion qui s’achevait par le désormais traditionnel menu français préparé par le Chef français invité à Vilnius par l’Institut français pour la Francophonie. Le Congrès a été résolument placé cette année sous le signe d’une volonté de renouvellement.

JPEG

En effet, l’objectif de rassembler les forces vives de la diffusion du français a été posé comme une priorité. C’est pourquoi dans son propos introductif l’Ambassadeur s’est attachée à montrer la dynamique initiée par les succès du déploiement de l’action en province, le renouvellement, la réorganisation et la mise en réseau des associations œuvrant pour la présence du français en Lituanie, le développement prometteur de l’Ecole française Montesquieu de Vilnius et les progrès de la coopération institutionnelle dans le domaine de l’expertise éducative entre la France et la Lituanie.

JPEG

Outre cette dynamique, un autre élément capital de ce rassemblement des énergies pour la promotion de notre langue a été privilégié : le fait d’inciter les professeurs de l’enseignement supérieur à revenir participer, aux côtés de leurs collègues du primaire et du secondaire, à cette occasion de réflexion commune et d’échange que représente le Congrès.

JPEG
JPEG

Pour ce faire, c’est le Recteur de l’Université des Sciences de la Santé (LSMU), Remigijus Žaliūnas, qui après l’allocution de l’Ambassadeur, a ouvert le Congrès en faisant l’honneur et la performance de s’exprimer complètement en français.
Dans le même esprit, le représentant du Ministère de l’Education et de la Science qui a pris ensuite la parole n’était autre que Rimantas Vaitkus, le vice-Ministre en charge de l’enseignement supérieur.
Pour confirmer ce désir d’ouverture, Vilija Sušinskienė, la nouvelle Présidente de l’Association des professeurs de Lituanie, élue en novembre 2013 a présenté les quatre membres du nouveau Bureau, dont l’un enseigne à l’Université, et l’esprit nouveau qui anime les aspirations, la méthode et les projets de l’Association.

JPEG

L’Attaché de Coopération pour le français a clos cette séquence d’interventions en présentant les principaux projets envisagés cette année par l’Ambassade de France et l’Institut français pour la coopération linguistique et éducative. Le propos a volontairement privilégié les lignes de cohérence et les progrès dus à l’initiative.
Enfin, deux experts en Sociolinguistique de réputation internationale invités par l‘Ambassade de France, Henri Boyer et Carmen Alen Garabato, chercheurs à l’Université de Montpellier ont lancé la traditionnelle session interactive. Ils ont montré l’importance des représentations collectives et l’imaginaire qu’elles constituent dans la communication d’une langue et en particulier du français.
Cette approche scientifique, intelligemment vulgarisée, à propos de la transmission du français dont les enjeux et l’actualité n’ont échappé à personne, a suscité des réflexions et des échanges dont tout le monde a pu tirer profit.
A l’aune de l’atmosphère active, chaleureuse et positive ressentie par tous au cours des débats, on peut penser que le pari du dialogue ouvert entre les points de vue et les intérêts des participants si divers du monde éducatif lituanien, a été tenu.

Dernière modification : 15/04/2014

Haut de page