Mission de police de l’air de l’OTAN dans les pays baltes

Du 4 janvier au 30 avril 2010, quatre Mirage 2000 C de l’escadron de chasse 01.012 "Cambrésis" de la base aérienne 103 de Cambrai ont été déployés dans le Nord de la Lituanie, sur la base aérienne de Siauliai. 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, ils ont assuré la police du ciel dans l’espace aérien balte. Ce fut le deuxième mandat de cette nature pour la France, après une première période de responsabilité endossée par l’armée de l’air d’avril à juillet 2007.

JPEG - 206.1 ko

Durant ces quatre mois, les Mirage 2000 ont réalisé 162 missions, totalisant 462 heures de vol. Chaque décollage a été déclenché en « T Scramble », c’est-à-dire en configuration d’alerte mais à des fins d’entraînement opérationnel. Sous le contrôle des CRC (Control and Reporting Center) de Kaunas en Lituanie et d’Amarii en Estonie, les aviateurs français et ceux des nations hôtes ont conduit quotidiennement des missions de reconnaissance et d’identification aérienne, de préparation au combat ou encore de navigation basse altitude, permettant d’exercer également les contrôleurs et opérateurs de défense aérienne baltes. Un « A Scramble », un décollage sur alerte réelle, a été déclenché sur deux aéronefs qui s’étaient éloignés de leur plan de vol.

En mars, l’exercice de l’OTAN « Baltic Region Training Event V » a permis aux forces aériennes des pays Baltes, et d’autres nations de l’Alliance, dont la France, de coordonner leurs actions selon les procédures de l’OTAN.

Les 23 et 24 avril, le détachement a été engagé dans un dispositif de surveillance renforcé pour la réunion des chefs de la diplomatie des pays membres de l’OTAN à Tallinn, durant lequel les Mirage français ont réalisé plus de 26 heures de vol en 12 missions.

Les militaires français ont également coopéré activement avec l’école secondaire de Romuva et le collège de Julius Janonis de la ville de Siauliai, où ils ont notamment donné des cours de français. Le détachement français a été visité par plus de 20 écoles lituaniennes, des vétérans de guerre et des orphelins de Siauliai.

JPEG - 170.9 ko

Le détachement français, commandé successivement par le lieutenant-colonel Michel et le lieutenant-colonel Vallette, a été relevé par un détachement de l’armée de l’air polonaise lors d’une cérémonie à Siauliai le 30 avril 2010.

JPEG - 358 ko

Le général de brigade Artūras Leita, commandant des forces aériennes lituaniennes, l’ambassadeur de France en Lituanie S.E. François Laumonier, les Ambassadeurs de Pologne en Lituanie et en Lettonie, le général de brigade aérienne Michel Léné, chef de l’état-major du commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes, le général de brigade Stefan Rutkowski, commandant des forces aériennes polonaises par intérim, le lieutenant-colonel Audronis Navickas, commandant de la base aérienne de Siauliai, les représentants des forces aériennes estoniennes et lettonnes, les représentants de la ville de Siauliai ont assisté à cette cérémonie, au cours de laquelle, 10 personnes du détachement français ont reçu une lettre de félicitations avec plaque de la part de l’armée de l’air lituanienne. Le lieutenant Agne Balciauskyte, assistant militaire du commandant de la base aérienne de Siauliai s’est vue décerner la médaille d’argent de la défense nationale agrafe « armée de l’air » par le Général Michel Léné.

JPEG - 251.7 ko

La France assurera à nouveau la responsabilité de la sécurité aérienne des pays baltes de mai à août 2011.

Dernière modification : 21/07/2014

Haut de page