Les commémorations du souvenir

Le 14 novembre 2010, l’Ambassadeur de France s’est rendu en l’Eglise évangélique luthérienne de Lituanie, à l’invitation de Simon Butt, Ambassadeur du Royaume-Uni, pour un hommage aux soldats et victimes tombés au cours des dernières guerres. Cette cérémonie oecuménique, durant laquelle ont pu s’exprimer toutes les confessions religieuses de Vilnius, a notamment rassemblé les membres du Corps diplomatique et des représentants des autorités civiles et militaires lituaniennes.

Historiquement, les cérémonies du Remembrance Day entretiennent la mémoire des combattants de la Grande Guerre. C’est l’origine de cette tradition anglo-saxonne qui invite chacun à arborer à son revers un coquelicot symbolique, seule fleur à avoir pu résister aux affres des combats au cœur des tranchées, dans le nord de la France et en Belgique.

JPEG - 58 ko

De nos jours, la portée de ces commémorations englobe toutes les victimes, de la Première Guerre mondiale jusqu’aux conflits modernes.

Dans sa brève allocution, l’Ambassadeur a notamment rappelé que le sacrifice de tous, commémoré avec émotion et recueillement, n’avait pas été vain et nous conduisait plus que jamais à vouloir construire une paix solide. Il fallait garder à l’esprit l’exhortation de Platon : « Homme, souviens toi de ta grandeur ».

Une autre cérémonie s’est déroulée, à l’initiative de Hans-Peter Annen, Ambassadeur d’Allemagne, dans le cimetière du Parc Vingis pour rendre également hommage aux victimes des guerres et l’Ambassadeur de France s’y est rendu, ainsi que des représentants des autorités civiles et militaires lituaniennes et le corps diplomatique.

Dernière modification : 29/07/2014

Haut de page