La mort d’un soldat au combat n’est pas une mort ordinaire

Depuis le décès de deux d’entre eux, le 23 août 2010, les militaires français en Afghanistan poursuivent leurs missions dans toutes les zones où ils sont engagés, en appui des forces de sécurités afghanes et au contact de la population.

JPEG - 84.6 ko
un VBCI en progression

Le lundi 30 août, en fin d’après-midi, un véhicule de l’avant-blindé (VAB) qui patrouillait dans la vallée d’Uzbeen est tombé accidentellement dans un ravin. Trois occupants du véhicule ont été immédiatement évacués par hélicoptère vers l’hôpital militaire de Kaboul. Malgré les soins prodigués, l’Adjudant Hervé ENAUX, du 35ème régiment d’infanterie, n’a pas survécu à ses blessures.
Le 14 octobre, sur les hauteurs de cette même vallée, une section du GTIA (groupement tactique interarmes) Surobi a été visée par un tir de roquette. Un infirmier et un auxiliaire santé, tous deux originaires du 126e régiment d’infanterie de Brive, ont été touchés et évacués par air vers Kaboul. L’infirmier de classe supérieure (ICS) Thibault Miloche, marié et père de deux enfants, est décédé des suites de ses blessures, portant à 50 le nombre des militaires français qui ont payé de leur vie l’engagement de la nation au service de la paix et de la sécurité du peuple afghan.

JPEG - 54.4 ko
Operation en vallée d’Uzbeen

Le chef de l’État a présenté ses condoléances à la famille de l’ICS Miloche, avant de réaffirmer son soutien au peuple afghan et aux autorités afghanes et la détermination de la France à continuer d’œuvrer au sein de la Force Internationale d’Assistance à la Sécurité. Le ministre de la défense a rendu hommage « aux hommes et aux femmes qui s’engagent au service de la paix », soulignant que « la mort d’un soldat au combat n’est pas une mort ordinaire. »
Le Conseil de sécurité des Nations unies a approuvé à l’unanimité de ses quinze membres la reconduction jusqu’au 13 octobre 2011 du mandat de l’ISAF, force qui compte aujourd’hui près de 120 000 hommes de 47 pays. 3 750 militaires français sont actuellement engagés dans les opérations en Afghanistan, sur le territoire afghan, depuis Douchanbé au Tadjikistan et dans l’océan Indien.

- communiqué de l’Elysée
- in memoriam du ministère de la Défense

Dernière modification : 21/07/2014

Haut de page