La France et les Pays baltes tiennent leur séminaire annuel de défense. [lt]

Vendredi 7 octobre,

Les 29 et 30 septembre derniers s’est tenu, à l’Institut des relations internationales et sciences politiques de Vilnius, le séminaire franco-balte de défense, qui se réunit chaque année alternativement à Paris et dans les capitales baltes, en présence notamment de M. François Laumonier, ambassadeur de France en Lituanie, et de Mme Rasa Jukneviciene, ministre lituanienne de la Défense.

JPEG

Du côté français 35 représentants du Parlement, du ministère des Affaires étrangères et du ministère de la Défense, mais aussi des experts et des universitaires avaient fait le déplacement depuis Paris. Les députés Jean-Claude Mignon et Francis Hillmeyer, l’ambassadeur Benoit d’Aboville, le général Duquesne, directeur adjoint de la DAS (direction des affaires stratégiques) et Michel Yakovleff, représentant du SACEUR (Supreme Allied Command Europe) étaient venus constater la qualité de la relation tissée avec les pays baltes dans le domaine de la défense et poursuivre les échanges d’idées sur les grandes questions stratégiques.

La délégation lituanienne, emmenée par la ministre de la Défense, était composée de membres éminents du Parlement, des ministères des affaires étrangères et de la défense, et d’universitaires. Parmi eux, M. Petras Austrevicius, vice président de la commission des affaires européennes du Parlement lituanien, l’ambassadeur Arunas Bruzga, directeur du Centre de sécurité énergétique, M. Ramunas Vilpisauskas, directeur de l’Institut des sciences politiques et relations internationales, M. Gediminas Varvuolis, directeur du département de la politique de sécurité et de la coopération transatlantique du ministère des Affaires étrangères, M. Vaidotas Urbelis, directeur de la politique de défense au ministère de la Défense lituanien. De nombreux délégués représentaient également la Lettonie et l’Estonie.

Cette année, le séminaire s’est décliné en trois sessions regroupant les thèmes majeurs du domaine de la défense et de la sécurité. La première session était consacrée à l’agenda sécuritaire du partenariat euro-atlantique, la deuxième à la question des partenariats internationaux dans les opérations et la troisième à des thématiques nouvelles relatives aux nouveaux enjeux de défense dans le contexte de budgets contraints.

Les présentations et les débats ont mis en évidence la qualité de la coopération entre la France et les Etats baltes et la réelle volonté d’avancer vers la perception commune des thèmes sécuritaires majeurs qui touchent l’ensemble des Européens, aussi bien dans le cadre de l’OTAN que dans celui de la PSDC. Ces travaux ont été conduits dans un excellent état d’esprit, celui d’une véritable « convivialité stratégique » pour reprendre une expression chère à M. François Campagnola, de la DAS. Ont été ainsi commentées les différentes actualités : la défense anti-missile, la coopération avec la Russie, l’intervention en Libye et en Afghanistan ou encore les enjeux du « printemps arabe », qui seront largement évoquées lors du Sommet de l’OTAN à Chicago des 20 et 21 mai 2012.

Dernière modification : 21/07/2014

Haut de page