L’escale de L’Aigle à Klaipéda

Après une semaine de campagne en mer baltique, le chasseur de mines tripartites L’Aigle a retrouvé Klaipeda dans la nuit du 7 au 8 septembre 2010. Cette escale a marqué la fin de l’opération navale « Open spirit » qui a mis en oeuvre au large des côtes lituaniennes seize navires de dix nations spécialisés dans la recherche et la neutralisation des mines et explosifs maritimes.

JPEG - 341.3 ko

Le bâtiment français était engagé dans le task group commandé par le Lt. Cdr. Andrius Sirvis depuis le LNS Zemaitis, qui comprenait également un navire allemand et deux russes.

JPEG - 341.5 ko
Deux navires de la task force

Le 7 au matin, sept engins explosifs avaient déjà été neutralisés, dont trois mines, une bombe et deux torpilles. Cette année, les mauvaises conditions météorologiques n’auront pas permis à L’Aigle d’égaler son précédent record en mer Baltique de dix mines désamorcées en une journée.

JPEG - 178.2 ko
Neutralisation d’une mine

Ces actions de guerre des mines qui associent des modes d’activité mécanique (interventions de robots télécommandés) à l’intervention de plongeurs-démineurs entraînés aux opérations à grande profondeur nécessitent un dispositif d’accompagnement médical permanent. Des équipes spécialisées, capables de mettre en oeuvre des chambres de décompression en mer comme à terre, étaient en alerte permanente et bénéficiaient du soutien de l’armée de l’air lituanienne.

JPEG - 184.4 ko
Exercice d’évacuation par air

Le capitaine de corvette Alexandre Binet et ses quarante-cinq marins français, ainsi que l’officier lituanien qui a partagé avec eux cette navigation, ont accueilli le public à bord de leur chasseur de mines, au port de Klaipeda.

JPEG

La population a pu découvrir les spécificités du navire et s’entretenir avec les plongeurs-démineurs et marins de tous les métiers du bord.

JPEG

Par ailleurs, une cérémonie militaire a eu lieu devant le monument dédié à la souffrance du peuple. M. Seigneurin, chargé d’affaires et le LT-Col Taczanowski y ont rendu un hommage particulier aux marins et aux militaires disparus ainsi qu’aux déportés français, morts dans les années 1870-1871 en construisant le canal qui dessert Klaipeda

JPEG

Retrouvez le discours de l’attaché de défense, le Lieutenant-Colonel Taczanowski.

Retrouvez les photos de L’Aigle sur Facebook

Dernière modification : 21/07/2014

Haut de page