Journée nationale d’hommage aux Harkis et autres membres des formations supplétives

Le dimanche 25 septembre, l’Ambassade de France a célébré, comme cela s’est fait en France, la Journée nationale d’hommage aux Harkis. A cette occasion, l’Ambassade a été pavoisée aux couleurs des drapeaux français et européen.

JPEG

Depuis 2001, le 25 septembre, la République française honore les combattants algériens s’étant engagés à ses côtés entre 1957 et 1962. Au jour du cessez le feu en Algérie, l’ONU comptabilisait 153000 forces supplétives de l’armée française dont 60000 Harkis. Dès la fin des combats et le retrait de l’armée française, les Harkis firent l’objet d’une répression sanglante de la part des nouvelles autorités algériennes et beaucoup s’exilèrent en métropole.

La Journée nationale d’hommage aux Harkis participe de la politique nationale de réhabilitation de ces combattants. Dans ce contexte, le Parlement a également voté le 23 février 2005 une loi prévoyant le versement d’indemnités en reconnaissance des services rendus à la France.

Dernière modification : 29/07/2014

Haut de page