Communiqué conjoint sur la lutte contre Daech des ministres de la Défense d’Allemagne, d’Australie, des Etats-Unis, de France, d’Italie, des Pays Bas et du Royaume-Uni (20 janvier 2016) [lt]

Le texte de ce communiqué conjoint a été diffusé par les ministres de la Défense d’Allemagne, d’Australie, des Etats-Unis, de France, d’Italie, des Pays Bas et du Royaume Uni suite à la rencontre coprésidée par la France et les États-Unis, à Paris, sur la lutte contre Daech.

La ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen, la ministre australienne de la Défense Marise Payne, le Secrétaire américain à la Défense Ash Carter, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, la ministre italienne de la Défense Roberta Pinotti, la ministre néerlandaise de la Défense Jeanine Hennis-Plasschaert et le secrétaire d’État britannique à la Défense Michael Fallon conduisaient leurs délégations respectives.

Aujourd’hui, à Paris, à l’invitation du ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian et du Secrétaire américain à la Défense Ash Carter, nous avons discuté des modalités pour intensifier et accélérer les opérations militaires contre Daech en Irak et en Syrie ainsi que de notre approche commune pour lutter contre ses ambitions mondiales et pour garantir la sécurité de nos propres ressortissants. Daech est mis en difficulté, mais nous devons faire plus.

Nous avons réaffirmé l’engagement substantiel de nos gouvernements à agir en commun, avec l’ensemblede la coalition anti-Daech, pour accélérer et intensifier les opérations militaires menées contre Daech, dans le but d’infliger une défaite durable à cette organisation barbare. Nous avons exprimé un large soutien aux objectifs du plan de campagne, et au besoin de continuer à renforcer la dynamique de la campagne, au moment où elle entre dans sa prochaine phase visant les vulnérabilités de Daech. Nous avons discuté les besoins de la campagne militaire pour accroître nos actions contre Daech et nous sous sommes engagés à travailler en coopération avec les autres contributeurs militaires et non-militaires pour pouvoir y répondre. Nous nous sommes accordés pour réévaluer régulièrement le plan de campagne de la coalition et mesurer les avancées accomplies dans sa mise en œuvre.

Les opérations militaires constituent une part essentielle de notre effort pour vaincre et détruire Daech, mais elles ne sont pas suffisantes. Nous nous sommes engagés à assurer la cohérence de notre action militaire avec les efforts plus larges pour créer les conditions nécessaires au retour d’une stabilité politique durable dans la région.
Nous remercions tous nos partenaires qui nous permettent de progresser dans le cadre de nos opérations militaires contre Daech et ses infrastructures. Nous soulignons, en particulier, le dévouement et la détermination des forces partenaires locales.

Nous avons endossé la proposition du Secrétaire américain à la Défense de réunir les ministres de ladéfense des nations contribuant à la coalition anti Daech, pour leur première réunion au mois de février.

Dernière modification : 25/01/2016

Haut de page