Clôture du Mois de la Francophonie à Kaunas

La soirée de clôture du Mois de la Francophonie 2015 organisée par le Centre culturel français de Kaunas de l’Université KTU a été particulièrement riche en belles surprises, concoctées par sa Présidente Birutė Strakšienė, aidée de ses fidèles amis francophones.

JPEG

La première de ces surprises a été les deux pièces pour clarinettes interprétées par deux jeunes frères de Kaunas Stasys et Antanas Makštutis et accompagnées au piano par leur propre mère, Jolita Makštutienė. La virtuosité des interprétations a frappé et ravi un auditoire venu nombreux.

JPEG

Après la musique, place au verbe, et c’est l’Ambassadeur d’un autre pays méditerranéen qui était à l’honneur ce soir-là pour présenter en français sa sensibilité à la Francophonie. En effet, après l’Ambassadeur de Grèce qui avait fait le 2 mars dernier la soirée d’ouverture, c’est l’Ambassadeur d’Italie à qui a été donnée la parole.
Le discours de S.E Monsieur Stefano Taliani de Marchio, à la fois érudit et plaisant, n’a oublié aucun aspect de tout ce qui peut rapprocher nos deux pays et nos deux cultures. Une petite place a été faite avec un humour que tout le monde a apprécié, aux quelques secteurs de nos chauvinismes invétérés qui nous séparent, comme le football, les vins et les fromages, la rivalité entre les Romains et les Gaulois dans Astérix et Obélix.

JPEG

En réponse à ce beau discours, le Chargé d’Affaires a.i de l’Ambassade de France Denis Pelbois a renchéri dans la même tonalité en mettant l’accent sur les valeurs fondamentales de la Francophonie, comme le Sénégal, un pays fondateur de l’OIF, avait pu le faire par la bouche de son Ambassadeur à Bruxelles, S.E Mamadou Diop le 20 mars dernier à l’invitation du MAE lituanien dans l’enceinte de son Ministère à Vilnius.

JPEG

La Lituanie ne peut que se reconnaître dans ces valeurs de liberté, de respect de l’autre et de créativité culturelle qui représentent un véritable projet de société alternatif moderne.

L’Université KTU, par son vice-Recteur Sigitas Stanys et sa vice-Doyenne Dainora Maumevičienė, a ensuite récompensé les orateurs, suivis dans ce mouvement de gratification par l’Institut français, en la personne de son Attaché de coopération pour le français Luc Aubry, qui a récompensé le Centre culturel français de KTU pour la passion et la constance avec lesquelles est organisé chaque année ce rendez-vous d’un haut niveau culturel.

JPEG

Mais la plus étonnante surprise, la plus porteuse d’émotion, a été sans doute le concert lyrique donné par Sabina Martinaitytė, cantatrice et Professeur de chant et quatre de ses élèves des étudiants de l’Académie de Musique de VDU, lauréats des concours internationaux : Andrius Apšega, Ieva Goleckytė, Daura Buivydė et Jurgis Jarašius, qui tour à tour, puis en duo avec elle, accompagnés d’un seul piano par Madame Audronė Eitmanavičiūtė, ont interprété avec une grande expressivité des arias célèbres des répertoires italien et français : Puccini, Massenet, Verdi, Offenbach… Leur prestation, d’un niveau professionnel, a fait l’effet d’un véritable bouquet de feu d’artifice.

Le traditionnel cocktail qui a suivi, a permis à tous d’échanger amicalement, et de partager chaleureusement avec cette société de Kaunas si accueillante, un peu d’ambroisie francophone…

JPEG

JPEG

Dernière modification : 18/10/2016

Haut de page