Cérémonie franco-allemande au monument à la mémoire des 690 prisonniers français de la guerre franco-prussienne (16 juin 2020) [lt]

Le mardi 16 juin, l’ambassadrice Claire Lignières-Counathe a pris part à une cérémonie franco-allemande au monument à la mémoire des 690 prisonniers français de la guerre franco-prussienne (1870-1871), qui ont participé à la construction des huit derniers kilomètres du canal Guillaume Ier, reliant la rivière Minija au port de Klaipėda. Près d’une soixantaine d’entre eux seraient morts durant les travaux.

JPEG

L’ambassadrice était accompagnée de l’ambassadeur d’Allemagne, Matthias Sonn, du maire-adjoint de Klaipėda, Arvydas Cesiulis, de l’amiral Arūnas Mockus, commandant les forces navales lituaniennes, ainsi que du recteur de l’Université de Klaipėda, Artūras Razbadauskas. Les vice-consuls français, Olivier Criou, et allemand, Arūnas Baublys, ainsi que le délégué en Lituanie du Souvenir français, l’adjudant Vaidotas Zinkevičius, étaient également présents.

JPEG

Une couronne de fleurs a été déposée au pied du monument au nom des deux ambassades. Dans son discours, l’ambassadrice a souligné l’histoire commune entre la France, l’Allemagne et la Lituanie, qui se matérialisait plus particulièrement à Klaipėda, ainsi que le symbole de réconciliation porté par ce lieu de mémoire. Nous devions préserver la paix et renforcer la solidarité entre Etats membres de l’Union européenne, comme les trois pays s‘y étaient employés durant la crise sanitaire. L’ambassadeur d’Allemagne Matthias Sonn, le maire-adjoint et l’amiral ont également pris la parole pour saluer la mémoire de ces hommes. M. Sonn a plus particulièrement souligné la nécessité de rester unis au sein de l’Union européenne et dans le cadre de la défense collective du continent.

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 13/07/2020

Haut de page