Inauguration de l’exposition Shoah par balles de l’association Yahad-in Unum (1er octobre 2015)

Invité à s’exprimer à l’ouverture de l’exposition sur la Shoah par balles Fusillés : une décennie de recherches d’Yahad – In Unum présentée du 1er octobre au 22 novembre au Centre de tolérance, l’ambassadeur a rappelé que l’association Yahad-in Unum avait été créée en France à l’initiative du cardinal Lustiger dans le cadre du dialogue inter religieux.

JPEG

Pour l’ambassadeur, cette recherche nous appelait à trois devoirs :

Devoir de reconnaissance de ceux à qui avait été déniée leur humanité même dans des assassinats de masse atroces, et dont il s’agissait de ressusciter les noms.
Devoir de connaissance de l’histoire, qu’il fallait savoir « regarder en face ».
Devoir de transmission de ces témoignages et de ces savoirs.

Ces devoirs de reconnaitre, de savoir et de faire savoir étaient porteurs d’une vraie liberté et, pour ceux qui le souhaiteraient, du pari audacieux de la fidélité et du pardon.

JPEG

Discours de l’ambassadeur :

WAV - 1.8 Mo
centre de tolerance - enregistrement lrt
(WAV - 1.8 Mo)

Dernière modification : 18/10/2016

Haut de page