Adresse aux troupes de l’attaché de défense français

Klaipeda, le 8 septembre 2010,

Officiers, officiers mariniers, sous officiers, quartiers maîtres et matelots, mesdames, messieurs

JPEG - 148 ko

Vos deux détachements, rassemblés côte à côte, à quelques encablures de vos navires sur lesquels flottent nos couleurs, devant les représentants des Etats lituanien et français est un événement solennel et riche de sens.

JPEG - 209.2 ko

En ce pays si attachant, encore mal connu des Français, vous démontrez que le visage de l’Europe se construit d’abord par des rencontres humaines.
Devant les officiers français et leurs 110 camarades étrangers du collège interarmées de défense (CID) à Paris, l’amiral Edouard Guillaud – chef d’état major des armées - citait cet été l’aviateur et écrivain Antoine de Saint Exupéry : « Il n’est qu’un luxe véritable et c’est celui des relations humaines ! ». Il leur confiait ensuite : « C’est la clé des armées, soyez en convaincus ! »

JPEG - 219.7 ko

En ces terres marquées par les revirements de l’Histoire, dont témoigne ce monument, vous nous rappelez aussi que les militaires sont en première ligne pour construire ce monde plus sûr qu’espèrent nos concitoyens.
Les marins, aviateurs et soldats français et lituaniens sont désormais engagés sur les mêmes théâtres d’opération, de l’Afghanistan jusqu’aux eaux de la Baltique, où vous chassiez hier encore, avec les Alliés et les partenaires de l’OTAN, ces mines toujours menaçantes héritées du passé.

JPEG - 199.7 ko

Marins, vous savez enfin plus que tous les autres militaires, qu’au-delà des exigences du combat, existe une fraternité supérieure, celle des Hommes de mer, qui jamais n’abandonnent une vie à l’océan sans risquer la leur pour l’en sauver.
Nous allons symboliquement déposer quelques fleurs, en hommage aux victimes des conflits qui ont marqué ces rivages, ainsi qu’aux marins qui ont péri dans la lagune de Courlande, en mer Baltique et à tous nos camarades disparus.

JPEG - 39.2 ko

Nous leur associons la mémoire des déportés français des années 1870 qui ont notamment contribué au creusement du canal Guillaume à Klaïpeda. Par leur engagement, dans des conditions extrêmes, au développement de ce port capital pour la Lituanie, ils restent pour nous des Hommes de mer.

Dernière modification : 21/07/2014

Haut de page