Accueil du contingent de soldats français (22 janvier 2018) [lt]

L’ambassadeur Philippe Jeantaud a accueilli les 300 Hommes du contingent français qui rejoint la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lituanie dirigée par l’Allemagne.

JPEG

"Messieurs les colonels, Mesdames, Messieurs,
En juillet 2016 à Varsovie, les Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Alliance ont envoyé au reste du monde un message d’unité. En s’accordant sur le déploiement d’une Présence avancée renforcée (eFP) dans les Etats baltes et en Pologne, ils ont démontré que, face à un environnement stratégique devenu plus imprévisible, les liens de solidarité unissant nos Nations demeuraient indéfectibles. La volonté de la France de poursuivre son engagement dans la défense collective de l’Alliance a été réaffirmée par la Président de la République à l’occasion de la visite du Secrétaire général de l’OTAN le 19 décembre 2017. Aujourd’hui, après un premier déploiement en Estonie, la participation de la France au bataillon multinational de l’eFP en Lituanie incarne physiquement la solidarité alliée.

*

Dans le contexte de tensions internationales que nous traversons, notre devoir est de réduire au maximum nos vulnérabilités. C’est pourquoi le renforcement de notre effort et de notre posture de défense et de dissuasion était nécessaire. Ainsi, la France contribue activement à la sécurité de l’Alliance à travers son engagement opérationnel dans le cadre de la présence avancée renforcée. Ce déploiement français s’ajoute à la participation française aux mesures de réassurance depuis 2014, ainsi qu’à la police du ciel des Etats baltes.
Cette contribution significative en hommes, mais aussi en matériels robustes et modernes, n’est pas sans conséquence pour les armées françaises. Alors que la menace terroriste demeure extrêmement forte, les forces armées françaises n’ont jamais été à ce point sous tension au cours des dernières décennies.
Pour autant, notre participation est une marque visible de notre engagement et de notre attachement à l’article 5.

*

Dans une logique défensive et dissuasive, le déploiement de l’eFP traduit la ferme détermination et la capacité de l’Alliance à évoluer sur son territoire, et à réagir en cas d’agression. Grâce à ce déploiement – modeste mais prêt au combat – nous montrons de manière visible à tout agresseur potentiel que le territoire des Etats Baltes et de la Pologne est bien couvert par la garantie de l’Alliance : un conflit limité ou une prise de gages rapide ne sont pas des options envisageables. L’eFP, dispositif dissuasif, oblige ainsi l’agresseur potentiel à sortir de l’ambiguïté et à assumer la responsabilité d’une agression caractérisée.
Dans le même temps, il s’agit d’un engagement inédit pour l’Alliance, aux frontières d’un Etat nucléaire. En tant qu’Alliance responsable, nous avons pris cet engagement dans le respect de l’Acte fondateur OTAN-Russie : ainsi l’eFP n’est pas une force permanente de défense du territoire de l’Alliance, mais bien une présence rotationnelle.
C’est également parce que nous sommes une Alliance responsable que la posture de notre déploiement doit demeurer non agressive et prévisible à l’égard de la Russie. Les règles de comportement forgées de longue date par les Forces armées lituaniennes doivent ici inspirer notre action.

*

Enfin, cet engagement dans le cadre de l’eFP marque une avancée importante dans la coopération de défense de la France avec la Lituanie. Nos deux pays vont bénéficier de plusieurs mois d’entraînement avec l’Allemagne, la Croatie, la Belgique, les Pays-Bas et la Norvège. Cela favorisera l’interopérabilité de nos forces et l’émergence d’une culture opérationnelle commune.

*

Pour conclure, je voudrais – au nom du gouvernement français – saluer l’ensemble des militaires déployés au sein de ce bataillon pour leur efficacité, leur professionnalisme et leur dévouement. C’est grâce à leur action que se matérialisent ces liens de solidarité indéfectibles que j’évoquais en début d’intervention, et qui s’avèrent plus que jamais nécessaires dans un monde toujours plus incertain.
Je vous remercie de votre attention."

photos de l’équipe image de l’armée française

Dernière modification : 14/02/2018

Haut de page